9 Choses à Savoir Avant d’Acheter son 1er Vélo à Assistance Electrique

Les avantages réels des vélos électriques sont l’efficacité en montée, la résistance au vent et une mobilité accrue toute en optimisant les temps de trajets. Si vous souffrez de douleurs aux genoux ou d’asthme provoqué par l’exercice, par exemple, les vélos électriques peuvent donner un nouveau souffle au sport cycliste. Ils peuvent convaincre votre (petite) amie, votre femme, vos enfants ou vos parents de vous rejoindre pour faire un tour, ou vous permettre d’arriver au travail en pleine forme. Les vélos électriques offrent les mêmes grands avantages que les vélos traditionnels, notamment la rentabilité, les avantages pour la santé et le lien avec une communauté.

Maintenant que nous savons pourquoi nous devrions en avoir un, il est temps de choisir le bon ! Le choix est certainement vaste, il y a plus de mille modèles différents de près de cinquante marques, et ce n’est que le marché européen !

vélo électrique transport de marchandises vélo cargo

Faire le bon choix

Les vélos électriques sont conçus pour différentes personnes et différents usages. C’est à vous de décider ce qui est le plus important pour vous, ce qui ne l’est pas du tout, puis de le communiquer au détaillant ou aux critères de choix d’un site internet comme celui-ci. Il y a tant de modèles, alors vous devez d’abord déterminer où et comment vous allez utiliser votre VAE le plus souvent.

Les vélos électriques sont destinés à différents types d’activités, telles que le transport de marchandises, les balades décontractées, les randonnées, le VTT, le transport d’enfants, le vélo de route, la conduite sur sable et sur neige (pneus larges), les voyages et les déplacements urbains.

Avant d’acheter un pédélec, vous devez bien réfléchir à ce dont vous avez besoin et à ce que vous attendez d’un vélo électrique :

  • A quelle fréquence utiliseriez-vous le vélo électrique ?
  • Pour quelles distances ?
  • En ville, à la campagne ?
  • Quelles sont votre taille et votre poids ? Ne vous y trompez pas, un pedelec, c’est lourd. Il pèse entre 17 et 25 kg.
  • Transporterez-vous des bagages ?
  • Amènerez-vous des enfants ?
retour au menu ↑

Confort ou sportif ?

Il existe deux types principaux de vélos électriques. Le plus courant est ce que l’on appelle aujourd’hui un « pédélec ».

Pedelec-speedbike

 

Ce type de système surveille le pédalage du cycliste et ajoute automatiquement une certaine assistance motrice, généralement en fonction de la cadence, de la force et de la vitesse. En France et dans la plupart des pays, la puissance du moteur est régulée et limitée à 250 W, et la vitesse maximale à 25 km/h. Lorsque vous atteignez cette vitesse, le moteur s’éteint automatiquement. Cependant, les performances d’un tel vélo sont principalement déterminées par la position du moteur plutôt que par la puissance. Par exemple, le support de pente fonctionnera mieux lorsque le moteur est dans l’axe de la pédale.

Il existe également des vélos électriques « rapides » qui peuvent atteindre une vitesse d’environ 45 km/h.

C’est le « speedbike » mais les utilisateurs doivent avoir un permis de conduire spécial (permis AM anciennement brevet de sécurité routière (BSR), sauf pour les personnes nées avant le 1er janvier 1988 qui reste dispensées)., porter un casque homologué (simple casque vélo interdit), des plaques et une assurance. À noter aussi, qu’il est interdit de rouler sur des pistes cyclables avec ce type de cyclomoteur. La réglementation varie d’un pays à l’autre, il est donc important de se renseigner auprès de son magasin local. Il existe aussi un autre type de vélo appelé « twist-n-go ». Il s’agit d’un interrupteur utilisé par le conducteur pour déclencher l’assistance du moteur.

retour au menu ↑

L’emplacement du moteur a son importance

emplacement du moteur de votre vélo électrique c'est quoi le mieux

En ce qui concerne les moteurs, il en existe deux types principaux. Soit il est monté dans l’une des roues (assistance moteur roue), soit il est monté au niveau du pédalier (assistance moteur au pédalier), au bas du cadre. Cela signifie que les commandes électroniques peuvent inclure un capteur qui détecte la force avec laquelle vous pédalez et peut mesurer l’assistance en conséquence. En général, les vélos à assistance au pédalier la réputation de bien se comporter sur les pentes raides, mais peuvent être un peu bruyants selon la marque et le type.

Les moteurs à assistance au moyeux sont généralement très silencieux, mais souvent ils ne sont pas aussi performants que les systèmes d’assistance au pédalier. En général, vous devez rechercher une marque ayant une bonne réputation, comme Bosch, Yamaha, Shimano ou 8fun.

Choisissez un moteur avec le meilleur couple, c’est-à-dire un moteur avec la meilleure puissance mécanique (minimum 25 Nm).

Avantages et inconvénient de chaque types d’emplacements du moteur

Moteur dans la roue avant :

  • Les vélos électriques équipés d’un moteur dans la roue avant sont des modèles d’entrée de gamme. Ce sont des moteurs simples d’un point de vue technologique, leur prix est abordable. En cas de crevaison, la roue avant reste facile à démonter et la réparation se fera sans difficulté.
  • La présence du moteur dans la roue avant alourdit la direction du vélo, de ce fait la sensation de conduite n’est pas naturelle. Dans les montées rendues glissantes par la pluie par exemple ou dans les gravillons, la sensation de traction peut être désagréable.

Moteur dans la roue arrière :

  • L’assistance du moteur positionné dans la roue arrière procure la sensation d’être propulsé. Elle est intuitive et naturelle.
  • Lors d’une crevaison, la réparation peut s’avérer compliquée si vous n’êtes pas bricoleur du fait de la présence de câbles électriques et peut nécessiter l’utilisation d’un outillage spécifique.

Moteur dans le pédalier :

  • Le principal avantage des vélos électriques équipé de moteur dans le pédalier est que le poids de celui- ci est aligné avec le centre de gravité du vélo. Ce sont donc des VAE très maniables. Ils sont équipés de capteur de couple qui procure une assistance progressive selon l’effort fournit par l’utilisateur ce qui permet une conduite sans à coups. Ce sont des moteurs d’une grande fiabilité. Et enfin en cas de crevaison, la réparation ce fait aussi facilement que pour un vélo traditionnel.
  • Le seul point négatif est le prix, en effet il faut compter au minimum 1400€/1500€ pour un vélo électrique équipé d’un moteur central d’entrée de gamme.

Vous l’aurez compris, malgré sont prix, le moteur dans le pédalier l’a emporté sur les deux autres types de montage. Un cycliste qui a roulé sur un vélo électrique avec un moteur dans le pédalier ne retournera jamais à un moteur roue.

retour au menu ↑

Puissance et autonomie de la batterie

Il faut tenir compte de l’autonomie de la batterie, de sa composition et de sa garantie, ainsi que de la possibilité de la remplacer ou pas. En cas d’utilisation quotidienne, vous pouvez compter sur une durée de vie de 2 ans, ce qui correspond à environ 500 cycles de charge.

Certainement l’un des choix à ne pas traiter à la légère sur un vélo électrique, la batterie est l’élément le plus cher et le plus fragile (rien que ça). La qualité de fabrication de la batterie de votre VAE est donc un critère important. Préférez une marque réputée comme : Yamaha, Shimano, Samsung, Panasonic, Bosch.

La distance maximale avec une batterie pleine correspond à environ 70 % de l’autonomie spécifiée par le fabricant (car les batteries sont testées dans des conditions optimales).

Qu’en est-il de l’autonomie ?

La distance parcourue par un vélo électrique sur une charge de la batterie est appelée autonomie. C’est probablement la spécification la plus importante. Si votre trajet comporte une grosse colline, par exemple, vous ne devez pas être à court de jus à mi-chemin. Sans électricité, un vélo électrique n’est qu’un vélo lourd.

L’autonomie dépend de la capacité de la batterie, de la vitesse, de votre poids, de la prise au vent, du profil du trajet, du niveau d’assistance que vous choisissez et du pourcentage de la puissance donnée au pédalage. Si vous ne faites que dix kilomètres de trajet quotidien, vous n’avez pas besoin d’une autonomie de 70 km. Néanmoins, vous devriez acheter un vélo dont l’autonomie est supérieure à celle dont vous avez nécessairement besoin, car l’autonomie diminue au fur et à mesure que la batterie vieillit et perd de sa capacité.

batterie vae calculer autonomie

 

Les batteries au lithium-ion sont partout, il n’est donc pas surprenant de les trouver dans les vélos électriques. Les vélos électriques plus chers sont équipés de batteries de haute technologie qui sont plus légères, se rechargent rapidement et durent plus longtemps.

Les batteries se dégradent au fil du temps, et leur charge diminue avec l’âge. La qualité de la batterie fait la différence. Recherchez donc un fabricant de batteries réputé tel que Sony, Samsung ou Panasonic, et assurez-vous que la garantie couvre la batterie pendant au moins deux ans.

On dit généralement que les batteries au lithium-ion durent 800 cycles de charge complets. Cela représente environ trois ans de trajet en semaine. Elles survivent plus longtemps si elles sont utilisées avec soin, vous devriez donc obtenir au moins 2 000 cycles de demi-charge

Ce sont des estimations pessimistes bien qu’en pratique, une durée de vie de plusieurs années soit assez facilement réalisable. Une charge complète prend généralement entre deux heures et demie et six heures, en fonction du fabricant, de la capacité de la batterie et de sa composition chimique.

Astuce pour estimer l'autonomie de la batterie de votre VAE

Comment calculer l’autonomie de sa batterie ?

Si vous êtes prêts à faire un peu de calcul, lisez ce qui suit, sinon passez au chapitre suivant :

Le watt/heure est un moyen de mesurer la capacité énergétique d’un bloc de batterie, afin que vous sachiez à quoi vous attendre avec votre nouveau vélo électrique en termes de performances d’autonomie.

Pour calculer le nombre de Watts-heure (Wh) d’une batterie, il suffit de multiplier le voltage par les Ampères-heures (Ah) de la batterie

Prenons un exemple : Une batterie de 36 volts 10-Ah a une capacité de 360 watts-heures (36 X 10 = 360). Si votre consommation d’énergie est négligeable, chaque kilomètre parcouru vous coûtera environ 12 Watts-heures. Par conséquent, un bloc de 360 Watts-heures vous permettra de parcourir environ 30 Km. L’autonomie peut varier considérablement en fonction du lieu et de la façon dont vous roulez.

Pour respecter la norme EN15194 votre vélo électrique est bridé à 250 Wh, le surplus de puissance se répercute sur une plus grande autonomie. Les watts-heures déterminent l’autonomie de votre vélo, son coût et son poids… trois facteurs très importants à prendre en compte lors de l’achat d’un vélo électrique.

L’ampérage est un indicateur de l’autonomie et le voltage de la puissance. Donc plus l’ampérage est élevé plus l’autonomie sera importante et plus le voltage est élevé plus il vous sera facile de grimper les côtes.

Les batteries sont de différentes qualités. Les batteries de marque Samsung, Panasonic et A123 durent plus longtemps (nombre de cycles de charge) que les batteries chinoises sans nom. Bien entendu, si votre pack batterie est composé de cellules de marque, le coût par watt/heure sera beaucoup plus élevé.

Vous voulez mettre le vendeur dans le pétrin ? Demandez-lui quelle est la marque et la composition chimique des cellules utilisées dans la batterie. S’il ne peut pas répondre, Allez voir ailleurs… ou faites vos propres recherches en ligne.

retour au menu ↑

Le poids peut avoir son importance

Le poids des vélos électriques a largement diminué ces dernières années mais reste plus élevé qu’un vélo classique. C’est un critère important lors du choix de votre VAE. Il varie entre 9 kg pour les plus légers et 30 kg pour les plus lourds. Mais la grande majorité se situe entre 17 et 25 kg.

Il est difficile pour les fabricants de réduire le poids des vélos électriques et cela explique souvent la différence de prix entre deux vélos à performance égale. En effet plus une batterie ou un cadre est léger plus il est cher.

Un vélo électrique plus lourd peut également signifier une plus grande puissance et donc moins d’effort au pédalage. Tout dépend de votre utilisation, même si il est clair que plus votre VAE est léger plus il est facile à manipuler.

retour au menu ↑

Quels freins ?

Comme ils pèsent assez lourd (17 à 25 kg) et peuvent rouler vite, un vélo électrique doit avoir d’excellents freins. Il est donc préférable de choisir des freins hydrauliques.

Vous pouvez également opter pour un frein moteur : ce système récupère l’énergie lorsque vous freinez pour recharger la batterie. Ces pédales sont beaucoup plus rapides, il est donc impératif que vous portiez l’équipement de sécurité nécessaire.

retour au menu ↑

Quels équipements de sécurité ?

Bien que vous ne soyez pas obligé de porter un casque sur un vélo électrique, nous vous le recommandons vivement. Il existe d’autres accessoires de sécurité utiles :

  • Les catadioptres ou les fluos sur les roues
  • un rétroviseur
  • un indicateur de danger : une baguette de couleur voyante que vous fixez à votre vélo et qui permet de s’assurer que les véhicules gardent une distance de sécurité.
  • À vélo en toute sécurité : adoptez un style de conduite défensif ! Les automobilistes sont souvent surpris par la vitesse des vélos électriques.
retour au menu ↑

Coût

Les bons vélos électriques ne sont pas bon marché, même par rapport aux bons vélos sans assistance. Vous pouvez vous procurer un modèle très basique, mais combien de temps allez-vous en être satisfait ? Un vélo moyen avec un cadre de qualité, des freins fonctionnels, une suspension et d’autres composants est cher. Lorsque vous achetez un vélo électrique, vous devez dépenser beaucoup plus d’argent pour le moteur. Ne soyez donc pas surpris par le prix plus élevé, un meilleur vélo dure beaucoup plus longtemps. Explications :

La batterie à elle seule peut coûter plus de 500 € et on l’a vu, constitue la principale dépense de votre vélo. C’est la même chose pour les voitures électriques. L’échelle de production des batteries n’est pas (tout à fait) encore là pour commencer à voir de fortes réductions de prix. Au lieu de voir les prix baisser, nous voyons la densité des cellules et la technologie s’améliorer, de sorte que l’autonomie et la durée de vie des batteries augmentent.

Les moteurs sont des pièces complexes et hautement techniques. Lorsque vous pédalez, le moteur « booste » votre puissance au guidon, vous donnant un surcroît de puissance. Il en existe de toutes les formes et de toutes les tailles, que nous n’aborderons pas ici, mais c’est la complexité qui les rend si chers.

Par rapport aux kits de seconde monte, qui peuvent être plus attrayants, l’expérience de conduite est bien meilleure avec des engrenages plus doux, des moteurs plus silencieux et une puissance délivrée beaucoup plus douce. Les moteurs natifs sont également beaucoup plus puissants, ce qui fait que les montées ou les faux plats disparaissent tout simplement.

retour au menu ↑

Test de conduite

L’aspect le plus important (et le plus amusant) de l’achat d’un vélo électrique est sans doute le test de conduite. L’essai d’un vélo électrique vous permet de mettre de côté les sceptiques, les critiques et les recherches et de répondre simplement à la question la plus fondamentale : Est-ce que j’aime ce vélo ? Si c’est le cas, commencez à poser quelques autres questions : Est-ce qu’il grimpe les collines comme j’en ai besoin, est-ce que le vélo me convient comme je le voudrais, a-t-il la qualité et la fonctionnalité que j’aimerais ? Quelle est l’autonomie de la batterie… Mais cela fera l’objet d’un article plus précis et complet.

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer